BusinessMondeStyle de vieVoyage

Aider même dans les cas les plus désespérés: la vie quotidienne de l’hospice élisabéthain

L'hospice élisabéthain prend en charge les enfants atteints de maladies incurables, et non

L’hospice élisabéthain prend en charge les enfants atteints de maladies incurables, et non seulement des médecins et des psychologues y travaillent.
Les thérapeutes du jeu, les bénévoles et les animateurs ont leur propre programme de rééducation, avec des spectacles et des ateliers créatifs.

Les médecins et les volontaires touchent Amir aussi soigneusement que possible.
.
.
En raison d’une maladie génétique, sa peau est plus douce que l’aile d’un papillon.
Tout mouvement maladroit laisse une longue blessure cicatrisante sur le corps du garçon.
Toute sa vie s’est passée à la maison.
Et ce n’est que dans l’hospice qu’il s’est fait des amis et a découvert beaucoup de nouvelles choses.
.
.
.

Aider ceux qui ne peuvent pas être guéris est la mission des médecins, des infirmières, des psychologues et des bénévoles qui soignent et jouent avec les bébés dans l’hospice tous les jours.
Il s’agit d’une partie très importante du programme pour aider les enfants qui sont privés de leur vie normale en raison d’un état de santé difficile.

Même le bâtiment de l’hospice lui-même est construit sous la forme d’un château de conte de fées.
.
.
.
Et chaque enfant de la salle a son propre balcon.
Les médecins et les patients sont divertis par un thérapeute pour chats.
D’autres animaux et clowns de l’hôpital sont des invités fréquents ici.
.
.
.

«Nous essayons de trouver différents programmes de traitement et d’accompagnement des enfants qui les aideront à vivre à la maison et à ne pas trop souffrir de la maladie, c’est-à-dire aussi indolores que possible, à être aussi bons que possible, afin que la mère soit également de bonne humeur et puisse travailler».
dit Natalia Savva, médecin en chef de l’hospice pour enfants élisabéthain.

Prendre soin d’un enfant en phase terminale consomme généralement toute la vie de la mère.
Ce n’est qu’ici que les parents ont la possibilité de se détendre un peu.
.
.
.
Et même partir en vacances ou trouver un emploi.
L’hospice a un jardin d’enfants pour les tout-petits et les adolescents atteints de paralysie cérébrale.

«Oui, ils m’ont expulsé de la salle, ils disent que nous nous occuperons de votre Bogdasha.
.
.
Il y a un sauna, je peux y aller pour les adultes, il y a une salle de massage pour adultes et en général il suffit de sortir, de se détendre mentalement, il y a une magnifique salle psychologique, une psychologue qui donnera toujours des conseils », explique Lilia Kerby, mère de Bogdan Kotov.

À l’hospice pour enfants élisabéthain, un service de proximité a été organisé, fournissant une assistance médicale et psychologique.
Pour que les familles sachent que même dans les moments les plus difficiles, elles ne sont pas seules.
.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer