BusinessMondeStyle de vieVoyage

Le coronavirus vole Noël

Des règles spéciales pour les voyages - et pas seulement en avion - sont désormais en place

Des règles spéciales pour les voyages – et pas seulement en avion – sont désormais en place dans le monde entier.
À la veille de Noël dans certains pays, bien qu’ils aient fait des concessions, mais très petites.
Personne ne pourra célébrer un jour férié pour une grande entreprise.

Il n’y aura pas de foires de Noël, mais il sera toujours possible de se détendre au grand air, ont annoncé les autorités autrichiennes.
.
.
.
Ceux qui arrivent dans le pays devront rester en quarantaine pendant 10 jours.
De plus, le test PCR pour l’infection ne peut être passé que le cinquième jour à l’arrivée.
À la veille de Noël, la république annulera un verrouillage dur, tout en conservant certaines des restrictions.
Musées, bibliothèques, boutiques, salons de beauté et salons de coiffure ouverts le lundi.
.
.
Et à partir du 24 décembre, les stations de ski ouvriront.

“Je pense que ces étapes sont tout à fait justifiées, – dit Sebastian Kurz, chancelier fédéral d’Autriche.
– Nous faisons la distinction entre des choses qui sont similaires, mais pas identiques – à savoir le ski, le tourisme et la gastronomie.
Le ski est un sport que nous pratiquons en plein air.
.
.
.
Il s’agit d’un sport individuel, donc d’un point de vue épidémiologique, il doit être distingué de la restauration publique.

Mais la chancelière allemande, Angela Merkel, à propos du thème des stations de ski, a au contraire provoqué une vague de critiques dans son discours.
Le chef du gouvernement allemand a appelé à la fermeture de toutes les pistes européennes, bien qu’il ait admis qu’en raison de la position des Autrichiens, il était peu probable que cela soit réalisé.
.
.
.
Angela Merkel a même été approchée par le directeur d’un hôtel de la ville suisse de Pontresina, où la chancelière elle-même repose chaque hiver.
Il a assuré que la station est plus sûre que Berlin.
Le gouvernement allemand partage indirectement cet avis, déclarant: la quarantaine actuelle peut être prolongée.

“Si les indicateurs restent au niveau des derniers jours, nous nous retrouverons le 4 janvier.
.
.
Les États fédéraux resteront limités jusqu’au 10 janvier, a déclaré Mme Merkel.
– Autrement dit, tout restera tel qu’il est maintenant, à l’exclusion des normes prévues pour Noël.
Le 4 janvier, nous discuterons de l’évolution de la situation “.
.
.

Certains pays européens, dont l’Allemagne et l’Italie, discutent de l’idée de créer des passeports dits immunitaires, selon lesquels certaines restrictions seront supprimées aux personnes qui ont eu un coronavirus.

«Nous ne recommandons pas l’introduction de passeports immunitaires, ni les tests comme mesure de prévention de la transmission transfrontalière du virus», déclare Katherine Smallwood, spécialiste des urgences à l’Organisation mondiale de la santé Europe.
.
.
.
“Nous encourageons les pays à examiner les données sur la transmission du virus à la fois sur leur propre territoire et à l’étranger et à émettre des recommandations de voyage sur cette base.

En Turquie, le coronavirus COVID-19 est confirmé chaque jour chez une trentaine de milliers de personnes, et les mesures restrictives se renforcent.
Bains, saunas et gymnases ont été fermés dans le pays en début de semaine.
.
.
Les centres commerciaux ne sont accessibles que par code QR, les cafés et restaurants vendent toujours de la nourriture uniquement à emporter.
Et surtout, il y a un couvre-feu en Turquie la nuit en semaine et toute la journée le week-end.
Dans le même temps, des restrictions s’appliquent aux citoyens du pays, mais pas à ses invités.
.
.
.

“Les mesures restrictives prises par la Turquie dans le cadre de la pandémie ne concernent pas les touristes, donc le couvre-feu ne s’applique pas non plus à eux”, confirme Mehmet Ersoy, ministre turc de la Culture et du Tourisme.
la situation est sous contrôle.

Il n’y aura plus de tourisme de masse: les autorités thaïlandaises envisagent cette option pour leur pays.
.
.
Pendant la pandémie, le gouvernement du royaume prévoit de mettre à jour l’infrastructure afin que l’industrie puisse gagner plus d’argent avec moins d’invités.
L’année prochaine, le pays ne s’attend à recevoir que huit millions de touristes, bien que les années précédentes, les stations balnéaires du royaume aient accueilli 40 millions de personnes.
.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer